Instantané – Point « zen »

Après tous ces tourments, toutes ces colères, quand la fatigue s’est évaporée, je me blottis contre toi.

Tu m’embrasses, me consoles, m’embrasses à nouveau, me rassures encore. Je m’assieds sur ton canapé, ferme les yeux en attendant de découvrir quel film tu as décidé de me montrer. Tu t’installes derrière moi, te penches, me demandes de me laisser aller.

Je sens tes longues mains délicates et puissantes se glisser sous mon tee-shirt. Tu caresses mes seins avec douceur et habileté. Toutes les tensions s’envolent. Je suis bien. Au Paradis.

Dans un murmure, je te demande « Qu’y a-t-il de plus apaisant que tes mains caressant mes seins ? »

Je sens une pression sur ma joue. Dans un sourire, j’entrouvre mes lèvres et pense « Oui. La bite de ton pote dans ma bouche, c’est pas mal non plus ! »

Un commentaire sur “Instantané – Point « zen »

Envie de réagir à ce texte ? Laissez un commentaire !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.