Nouvel-An, nouveau roman ?

De ma fenêtre, matin du 1er janvier 2019, photo bidouillée par ma pomme !

Je ne sais pas si j’aurai achevé l’écriture de ce quatrième volet de ma saga érotico-provençale à la fin de l’année, mais en ce 2 janvier, j’ai eu envie de me montrer impudique et de dévoiler les dessous de l’histoire.

En donnant de l’épaisseur à mes personnages, je me suis attachée à eux. J’avais tant de mal à les quitter que je les ai conviés à la relecture des Chroniques matrimoniales et leur ai fait rédiger des petites notes dont certain.e.s d’entre vous ont reçu un exemplaire. Parmi ces personnages, une est à peine évoquée. En rédigeant sa petite note de présentation, je l’ai trouvée passionnante.

L’idée a germé. Et si ce n’était pas Monique qui rédigeait un autre cahier, mais Sylvie ? Ça me donnerait la possibilité d’aborder l’histoire sous un nouvel angle… Quelle était la vie d’une secrétaire parisienne pendant les seventies ? Sylvie est mère de famille, comment a-t-elle pu mener de front ces deux aspects de sa vie ?

J’ai aussi eu envie de changer de forme narrative, changer de narratrice me le permet. Sylvie est secrétaire ? Elle livrera ses souvenirs sous forme de lettres qu’elle adressera à son petit-fils, Lucas ! Je pourrais faire ma modeste et affirmer que c’est aussi une façon de ne pas lasser mes lecteurs, je pourrais faire ma cynique et affirmer que c’est avant tout pour ne pas me lasser. La réalité est un mélange des deux. À parts égales.

Le premier titre qui me soit venu à l’esprit fut « Confidences épistolaires ». L’ami à qui je soumettais l’idée, me suggéra d’ajouter une astuce avec le métier. Une astuce avec le métier de secrétaire ? Sylvie dévoile des secrets… une secrétaire les garde… c’est même l’origine de sa fonction… secrétaire… c’est aussi un meuble… bureau… bonheur-du-jour… BONHEUR DU JOUR ! Quelle bonne idée ! « Bonheur du jour, confidences épistolaires » 

Et si… ? « Bonheurs des jours, confidences épistolaires » ? Ou « Les bonheurs des jours, confidences épistolaires » ? Ou « Le bonheur du jour, confidences épistolaires » ? Ou « Le bonheur des jours, confidences épistolaires » ? À moins que… « Les bonheurs du jour, confidences épistolaires » ?

Je soumets ces idées à cet ami, qui (rien que pour me contrarier) prétextant un impératif professionnel 😉 tarde à me répondre. Les idées tournent en boucle dans ma tête, s’entrechoquent… se tordent… je ricane en pensant à « De bonne heure chaque jour : confit, danse et pistolet« , j’imagine même certains éléments pour illustrer la couverture.

Ce sera « Bonheurs des jours, confidences épistolaires » et j’espère que vous aimerez les lire.

Pour les fans de Manon, j’ai aussi des projets la concernant. De brefs billets, comme un journal intime numérique, où elle racontera ses découvertes, ses rencontres, ses voyages. Sans doute, seront-ils en rapport avec les lettres de Sylvie ou feront référence aux trois précédents tomes. Ce ne seront pas des textes à proprement parler érotiques, mais des textes qui évoqueront la sexualité, l’évolution du rôle des femmes dans la société, leurs luttes pour obtenir des droits, leur liberté. Je n’ai pas l’intention de publier ces textes sous forme papier.